Comment se déroule une opération de la myopie ?

La myopie se traduit par un trouble de la vision. Étant perçu comme les yeux étant trop longs, ce phénomène apparait entre l’enfance et l’adolescence et évolue en fonction de l’âge. Pour corriger ce désagrément, l’intervention chirurgicale demeure la meilleure solution. Si l’opération vous effraye, découvrez dans cet article les principales étapes du déroulement de l’opération de la myopie.

operation-myopie

Avant l’opération de la myopie

L’opération de la myopie nécessite une visite préalable chez le chirurgien. Cette première consultation détermine la partie de la cornée à extraire. Ce diagnostic permet de recueillir des informations indispensables pour mener à bien l’opération. Au cours de cette première visite, le praticien expose les différentes options, à savoir :

  • Le Lasik ou Laser – Assisted In-Situ Keratomileusis ;
  • La PKR ou Photojératectomie réfractive ;
  • Le Smile ou Smal Incision Lenticule Extraction ;
  • La Kératotomie radiaire ;
  • Le Laser Excimer ;
  • Le laser Femtoseconde ;
  • Les implants.

Les techniques de chirurgie réfractive se sont multipliées depuis les années 80. L’utilisation du laser garantit une correction de la myopie de – 8 à – 10 dioptries, à condition que la cornée soit suffisamment épaisse. Autrement, le praticien a recours à la PKR pour une myopie inférieure à – 6 dioptries. La visite avant le déroulement de l’opération de la myopie identifie également l’état du patient.

Le déroulement de l’opération de la myopie

La chirurgie réfractive de la myopie s’apparente à une intervention de routine pour les professionnels. L’opération dure entre 15 et 30 minutes, en fonction du type d’intervention. Ce délai inclut le temps d’installation, le centrage du laser et le déroulement de l’opération de la myopie. Complètement indolore, l’intervention s’opère en ambulatoire. Le praticien peut traiter un œil à la fois ou les deux yeux en parallèle selon le laser.

Le patient s’allonge sur la table d’opération, les bras sagement placés le long du corps. L’infirmière s’approche ensuite pour administrer les gouttes anesthésiques dans les yeux. De la Bétadine est appliquée sur la zone à traiter dans le cas où le patient ne souffre d’aucune allergie à l’iode. Vient ensuite l’installation du champ opératoire et de l’écarteur de paupière.

Dans le cas d’un traitement avec le LASIK, le praticien implante un capot sur l’œil afin de mieux positionner le laser. Le principe de l’opération se résume à une réduction de l’épaisseur de la cornée afin de rectifier la vision. Lors d’une forte correction, le déroulement de l’opération de la myopie s’étale sur 30 minutes. À l’issue de l’intervention, le chirurgien met une coque de protection sur l’œil.

Les complications et les contre-indications

Des risques sur le bon déroulement de l’opération de la myopie sont à craindre à défaut de visite préopératoire. Le patient s’expose effectivement à des infections et à une mauvaise adhérence. Ces conséquences sont les résultats de la découpe du volet coréen. Même avec un bon diagnostic, une sécheresse oculaire et l’apparition d’un voile cicatriciel de la cornée peuvent survenir. Ces effets secondaires disparaissent heureusement au bout de 3 à 6 mois. Ce phénomène transitoire est causé par la découpe des nerfs cornéens. Le patient peut également éprouver une distorsion des rayons lumineux durant la nuit. Cependant, les cas se sont raréfiés grâce à l’utilisation de nouveaux lasers.

Il faut noter que des contre-indications existent dans le cadre d’une opération réfractive de la myopie. Les patients qui souffrent de kératocône ou de déformation de la cornée ne peuvent subir l’intervention. Cette chirurgie oculaire est également déconseillée aux patients souffrant de sécheresse oculaire due à une pathologie, comme l’herpès ou le glaucome. C’est la raison pour laquelle une visite chez l’ophtalmologiste est de mise avant d’enclencher l’opération.

Le suivi postopératoire

Après le bon déroulement de l’opération de la myopie, le suivi postopératoire est toujours obligatoire. Le médecin prescrit des anti-inflammatoires et des antibiotiques en forme de gouttes. Ces médicaments sont à appliquer durant les 15 jours suivants l’opération. Un autre traitement de 2 mois est nécessaire pour réduire la sécheresse oculaire.

La coque de protection placée après l’opération est immédiatement retirée le lendemain. De cette manière, le chirurgien peut évaluer le résultat. Le patient est autorisé à reprendre son travail le même jour, à condition qu’il se soumette à certaines précautions. La zone traitée ne doit subir aucun frottement ni produit de maquillage. Les contacts avec l’eau de mer et l’eau de piscine sont formellement interdits. Un dernier contrôle est réalisé 3 mois après l’intervention. Cette dernière visite sert à confirmer le résultat final.

Il faut noter que la chirurgie réfractive de la myopie est qualifiée d’opération de confort. L’intervention reste ainsi à la charge du patient. Pour vous donner une idée, l’opération coûte entre 2 000 et 3 000 euros. Pour savoir comment faire un examen de la vue cliquez ici.

Laissez un commentaire 0 commentaires

Laissez un commentaire: